Me Dick Pound s’en prend à l’UCI

«Ce n’est pas crédible de dire qu’ils ne savaient pas ce qu’il se passait. Je
me suis plaint auprès de l’UCI pendant des années
», a dit Me Pound au célébrissime journal français L’ÉQUIPE.

L’avocat (fiscaliste  chez Stikeman Elliot de Montréal), ancien nageur olympique, ancien vice-président du Comité international olympique et fondateur de l’Agence anti-dopage mondiale (AMA) sait de quoi il parle.

Il a fait, en effet, de la lutte anti-dopage dans le sport, une lutte personnelle en fondant l’Agence mondiale antidopage (dont les bureaux principaux-et non le siège social(!)- se retrouvent à Montréal).

Lors de son intervention durant l’un des cours en droit du sport que je donne à l’Université de Montréal, il avait bien martelé à plusieurs reprises que le fléau du dopage était omniprésent (ad nauseam) dans le monde du cyclisme.

Pour lire l’article de L’ÉQUIPE, cliquez ici .

Par ailleurs, le journal Le Parisien, rapporte que Me Pound aurait suggéré un brin cynique qu’Armstrong admette qu’il est “Le meilleur des pires”!

Plus loin Le Parisien écrit que ‘M. Pound a admis que certains supporters d’Armstrong continueront à contester le rapport de l’Usada, surtout aux États-Unis car “Il y a beaucoup de personnes qui ont un fort attachement affectif à Armstrong. Ils ne veulent pas savoir que c’était un tricheur. Mais si le piédestal sur lequel il trône s’est construit en trichant, ce n’est plus un piédestal’

Pour lire l’article du Parisien, cliquez ici .

Autres articles à lire:

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s